Dominique Bourg : « La compétitivité déglingue le vivant »

Publié le

par AdminRuffin

« L’écologie ce n’est pas une question de petites fleurs. C’est tenter d’empêcher l’extinction du vivant. » Entretien fleuve avec Dominique Bourg. Philosophe, professeur à l’Université de Lausanne, Dominique Bourg est l’auteur … Lire plus

dominique bourg

« L’écologie ce n’est pas une question de petites fleurs. C’est tenter d’empêcher l’extinction du vivant. » Entretien fleuve avec Dominique Bourg.

Philosophe, professeur à l’Université de Lausanne, Dominique Bourg est l’auteur de ‘Une nouvelle terre. Pour une autre relation au monde’, aux éditions Desclée de Brouwer.

Un grand merci à Valentin et Ahmed qui, bénévolement, ont permis d’améliorer grandement la qualité de l’image et du son et ont monté l’entretien. Et on remercie au passage Le Pavillon des Tuileries (Paris) qui a bien volontiers accepté qu’on s’étale sur leur terrasse.

5 réflexions au sujet de “Dominique Bourg : « La compétitivité déglingue le vivant »”

  1. Présentez vous aux prochaines élections, plus d une voix sera votre !

    Cdt

    Julien,
    25 ans,
    Gérant d entreprise.

  2. D’une justesse absolue. Comment pouvons-nous diffuser encore plus largement votre discours? Organiser des lectures, des rencontres? Comment faire céder le mur d’indifférence?

  3. Pourquoi la compétitivité est elle reine ?
    Il ne s’agit pas d’un état d’esprit à l’origine. La cause de la compétitivité est liée à la monnaie dette (la création monétaire fondée sur le crédit bancaire avec taux d’intérêt).
    Tant que nous n’aurons pas d’alternative à la monnaie dette, la croissance restera le dogme de la modernité, l’effondrement sera notre horizon et la compétitivité sera loi.
    Il existe depuis mars 2017 une alternative monétaire : la monnaie libre.
    https://www.monnaielibreoccitanie.org/

  4. De l’écologie, débarrassée de tout fatras ésotérique, dont la refutabilité par les pairs aboutis au consensus des méta-analyses. Mr Bourg est bien plus crédible et convaincant lorsqu’il s’abstient de toute antroposophisme

Laisser un commentaire